Infos et astuces - conjugaison verbe arabe

X
Conjuguer

Conjugaison des verbes en arabe : informations et conseils

Le verbe en arabe

Les verbes arabes sont basés sur une "racine" composée de consonnes (trilitère, parfois quadrilitère) qui sont arrangées différement selon la conjugaison. Par exemple, la racine ك ت ب peut être conjuguée comme أَكْتُبُ 'j'écris’, تَكْتُبُونَ 'vous écrivez’, كُتِبَ 'il a été écrit’, etc.

Les groupes de verbes dont les conjugaisons sont à peu près similaires sont connus sous le nom deforme (الأوزان awzan en arabe). Par exemple, la forme I contient des verbes qui se conjuguent comme ضَرَبَ, دَرَسَ, كَتَبَ alors que la forme III contient des verbes qui se conjuguent comme عَامَلَ, سَافَرَ, كَاتَبَ. Parfois, les formes des verbes reflètent un aspect de la signification du verbe ; par exemple, la forme II est souvent utilisée pour les causatifs (p.ex. دَرَّسَ ‘enseigner’, وَقَّفَ ‘arrêter’) et la forme VII est souvent utilisé pour exprimer des actions réciproques (p.ex. تَكَاتَبَ 'correspondre (l'un avec l'autre)’, تَفَارَقَ 'se séparer (l'un de l'autre)’. Au total, il existe quinze formes de verbes en arabe, seulement dix sont d'usage courant.

Dans chaque forme de verbe, les verbes peuvent se conjuguer différemment selon les consonnes de leur racine. Par exemple, il existe certaines particularités dans la conjugaison des verbes de racines contenant les consonnes ي، و، ء (p.ex. le verbe قَالَ ‘dire’ dérivé de la racine ق و ل ), de racines se terminant par une consonne redoublée (p.ex. حَبَّ ‘aimer’ dérivé de la racine ح ب ب ), et se racines quadrilitères (p.ex. تَرْجَمَ ‘traduire’ de la racine ت ر ج م ). Le conjugueur regroupes les verbes d'une même forme qui se conjuguent de manière similaire dans un modèle de conjugaison. Par exemple, dans la forme I, les verbes رَاحَ, مَاتَ, دَارَ, قَالَ sont dans le même modèle, tous ayant un و médial dans leur racine.

Temps et mode

Les verbes arabes se conjuguent à deux temps : passé (ou accompli) et présent (ou inaccompli), par exemple قَرَأَ 'il a lu’, يَقْرَأُ 'il lit’. Le futur est exprimé en ajoutant le préfixe "sa" سَـ (futur immédiat) ou la particule "sawfa" سوف (futur plus lointain) devant les formes du présent (inaccompli) : سيقرأ ou سوف يقرأ 'il va lire, il lira’. Ces deux particules ne s'emploient pas dans une phrase négative. La négation du futur se fait par la particule "lan" لَنْ suivie de l'inaccompli subjonctif. A noter que le passif du futur existe également : سَيُسْتَقْبَلُ 'il sera accueilli', par exemple.

Il n'y a pas de forme infinitive en arabe. On désigne un verbe par sa forme conjuguée la plus simple, c'est-à-dire la troisième personne masculin singulier de l'accompli (passé). Par exemple, قَرَأَ 'il a lu’ apparaîtra dans le conjugeur comme la forme de base du verbe "lire" en arabe.

Les verbes arabes ont une forme impérative pour exprimer des ordres. Par exemple, اِقْرَأْ 'lis! (ms.)’ Ceci n'est utilisé que pour les ordres affirmatifs ; les ordres négatifs sont plutôt formés par لا + l'injonctif, par exemple لَا تَقْرَأْ 'ne lis pas! (ms.)’

En plus des modes indicatif et impératif, les verbes arabes peuvent également être conjugués au subjonctif et à l'injonctif. Sémantiquement, le verbe au subjonctif exprime une intention, un but, une attente, une permission, une possibilité ou une nécessité. Au niveau syntaxique, les verbes sont conjugés au subjonctif après certaines particules et conjonctions subordonnées, p.ex. أَن (an), p.ex. تُرِيدُ أَنْ تَقْرَأَ 'que vous voulez lire’. Il est également utilisé pour former le futur négatif après la particule لَنْ, p. ex. لَنْ تَقْرَأَ 'vous ne lirez pas’.

Les verbes à l'injonctif se rapportent à quatre contextes principaux :

  • Après la particule négative lam لم pour former le passé négatif, p.ex. لَمْ تَقْرَأْ 'vous n'avez pas lu’.
  • Après la particule impérative lām (لام ) pour les ordres négatifs.
  • Comme une interdiction (impératif négatif) avec la particule lā (لا).
  • Dans les clauses conditionnelles après certaines particules, y compris les particules إنْ ‘si’ et إِذَا 'si’.

Personne, nombre et genre

Les verbes arabes se conjuguent pour la personne, le nombre et le genre, bien que le genre ne soit pas distingué à la première personne(أَحْكِي 'je parle (m. or f.)’, نَحْكِي 'nous parlons (m. or f.)’). Lorsque les sujets ne sont pas de même genre, le verbe se conjugue à sa forme non marquée, le masculin. En plus du singulier et du pluriel, les verbes ont une conjugaison séparée pour le duel. Le singulier désigne une seule entité ou personne, le double désigne deux entités et le pluriel désigne trois ou plus.

Les pronoms personnels en arabe sont :

  • 1er personne du singulier (masculin et féminin) : أَنَا‎ ana
  • 2ème personne du singulier masculin: أَنْتَ anta
  • 2ème personne du singulier féminin: أَنْتِ‎ anti
  • 3ème personne du singulier masculin : هُوَ‎ huwa
  • 3ème personne du singulier féminin : هِيَ‎ hiya
  • 1er personne du pluriel : نَحْنُ‎ naHnu
  • 2ème personne du pluriel masculin: أَنْتُمْ‎ antum
  • 2ème personne du pluriel féminin: أَنْتُنَّ‎ antunna
  • 2ème personne du duel (un seul pronom au masculin et au féminin) : أَنْتُمَا‎ antumaa
  • 3ème personne du pluriel masculin: هُمْ‎ hum
  • 3ème personne du pluriel féminin: هُنَّ‎ hunna
  • 3ème personne du duel (un seul pronom au masculin et au féminin) : هُمَا‎ humaa

Les impératifs n'existent que pour la deuxième personne mais s'accordent avec le sujet en nombre et en genre, p.ex. اِحْكِ 'parle! (ms.)’ اِحْكِي 'parle! (fs.)’, اِحْكُوا 'parlez! (mp.)’, اِحْكِينَ 'parlez! (fp.)’

Les participes et le nom verbal ne changent pas en fonction de la personne, du nombre ou du genre.

Les participes et le nom verbal

Les verbes en arabe ont deux formes de participe : le participe actif et le participe passif. Par exemple, le verbe عَلَّمَ ‘enseigner’ a le participe actif مُعَلِّم 'enseignant’ et le participe passif مُعَلَّم 'être enseigné’. Les verbes en arabe forment également le maSdar (nom verbal) - un substantif qui sert à désigner l'action, par exemple تَعْلِيم 'l'enseignement (l'acte, le processus)’.

Le voix : actif et passif

Les verbes arabes se conjuguent au passif par un changement de vocalisation, p.ex. كَسَرَ 'il a brisé’, كُسِرَ 'il a été brisé’. Les formes passives existent dans tous les modes et tous les temps.

Publicité
Publicité