Infos et astuces - conjugaison verbe hébreu

X
Conjuguer

Informations et conseils pour les débutants en hébreu

Les verbes et les binyanim

Le verbe hébreu se construit sur une "racine", généralement trilitère qui, complétée par un morphème discontinu vocalique, forme un verbe conjugué.

Chaque verbe en hébreu appartient – selon sa forme et sa conjugaison – à l'un des sept groupes qui s'appellent בניינים binyanim.

Parfois, les binyanim reflètent la signification d'un verbe.

  • Par exemple, le binyan hitpaèl est généralement utilisé pour les verbes réfléchis (להתגלח 'se raser', להתלבש ‘s'habiller’) et le binyan hifil a tendance à être utilisé pour les verbes causatifs (par exemple, להוריד ‘descendre (qqch)’, להקטין ‘réduire’).

Dans chaque binyan, les verbes peuvent se conjuguer de manière légèrement différente. Par exemples, les verbes dont la deuxième lettre de leur racine est gutturale (א ,ה ,ח ,ע) ou י ou ו ont leur propres modèles de conjugaison dans le conjugueur.

  • Par exemple, au binyan paal les verbes לשוט, לעוף, לדון, לגור appartiennent au même modèle parce qu'ils ont tous la deuxième lettre ו dans leur racine.

L'infinitif, le temps et l'impératif

Les verbes hébreux ont une forme infinitive commençant par la lettre ל-, p.ex. לכתוב 'écrire’, להדריך 'guider’. L'hébreu ne connaît que trois temps verbaux : le passé (ou accompli), le future (ou inaccompli) et le présent.

Les verbes hébreux ont également des formes impératives pour donner des ordres, par exemple כתוב 'écris! (ms.)’ En hébreu parlé, les ordres peuvent être exprimés au futur (תכתוב) ou à l'infinitif ([נא] לכתוב). Cependant, pour les ordres négatives on utilise plutôt אל + futur (תכתוב אל) ou לא + infinitif (לכתוב לא).

L'hébreu n'a pas de formes verbales distinctes pour le conditionnel, le subjonctif ou d'autres formes verbales que l'on trouve dans de nombreuses langues européennes.

Personne, genre et nombre

Au présent les verbes hébreux s'accordent avec leur sujet en genre (masculin ou féminin) et nombre (singulier ou pluriel).

Par exemple, לכתוב 'écrire’ au présent :

Il en va de même pour les impératifs et les participes passifs.

Au passé et au futur, le verbe s'accorde aussi en personne :

Les formes verbales du passé à la première personne (je, nous) et à la troisième personne du pluriel sont les mêmes pour les deux genres :

  • כתבת ‘j'ai écrit (m. or f.)’
  • כתבו ‘ils/elles (m. or f.) ont écrit’

Normalement, dans l'hébreu moderne, les verbes au futur ne distinguent pas le genre au pluriel, bien que dans l'hébreu écrit formel, il existe une forme spéciale pour les pluriels féminins au futur. Quelques exemples :

Normalement, si le locuteur est évident à partir du verbe, le pronom personnel peut être omis.

Le passif

Certains verbes hébreux en binyan paal ont un participe passif qui est traité comme un adjectif, par exemple כתוב 'écrit’, ספור 'compté’, סתום 'bouché’.

Il existe également des passives verbales dans les binyanim nifal, poual, et houfal. Ceux-ci correspondent généralement à des verbes actifs dans d'autres binyanim.

L'écriture pleine et l'écriture défective

Certains mots hébreux peuvent être écrits avec ou sans lettres ו et י lorsque celles-ci fonctionnent comme matres lectionis (représenter les voyelles o ou ou et i ou é).

  • Par exemple, יכתוב 'il écrira’ peut également s'écrire יכתב lorsqu'il y a des signes diacritiques indiquant la voyelle o.

L'orthographe avec la ou les lettres supplémentaires est appelée "écriture pleine" et l'orthographe plus courte est appelée "écriture défective". Dans le conjugueur, vous pouvez choisir de faire apparaître des écritures défectives en en cochant la case "Variantes".

Publicité
Publicité